top of page
Ancre Enquête

Contre le projet immobilier golfique de Fontiers-Cabardès

xs.jpeg

 

Depuis 15 ans, Catherine Lacoste et sa société de promotion immobilière TELCAPI envisage de construire un projet d’immobilier de luxe associé à un golf dans le village de Fontiers-Cabardès. L’association Montagne Noire Avenir a pris la suite d’un collectif d’habitants du village pour empêcher que la ferme de la Canade et ses forêts environnantes ne soient transformées en quartiers privés pour ultra-riches. Les mobilisations successives et le blocage des services de l’Etat ont empêché jusqu’ici la construction de ce grand projet inutile et imposé. Cependant l’adoption du dernier plan local d’urbanisme en décembre 2022 pourrait conduire au lancement des travaux en 2023. 

La fédération des golfeurs l’affirme : il y a déjà trop de golfs en Occitanie, et ce projet n’est pas économiquement défendable. En réalité, l’objectif des terrains de golf n’est pas le sport en lui-même mais l’autorisation de la création d’un complexe immobilier de luxe sur des terres où cela est normalement interdit : des forêts et des zones agricoles. Il s’agirait de construire 165 appartements, 123 maisons et villas, un hôtel de 80 chambres, un héliport et un golf : capacité d'accueil de 1150 résidents. 

Un terrain de golf a besoin de très grands espaces, 144 hectares à Fontiers-Cabardès. Ces espaces sont présentés comme “verts”, or une pelouse de golf est un environnement écologiquement mort, par rapport à une forêt ou une prairie naturelle. A cause de la discontinuité écologique qu’il crée, de l’usage des pesticides et de l’artificialisation des sols, il cause un effondrement irrécupérable de la biodiversité locale. De plus, il met en danger les populations de toute la région en augmentant le ruissellement des eaux dans une région déjà vicitime de crues meurtrières.

Les golfs sont aussi critiqués par leur besoin d’eau qui s’élève à 200 000 m3 par an en moyenne dans le sud de la France, alors que notre région subit de plein fouet la sécheresse. Il est particulièrement injuste qu’un loisir s’accapare autant de terres et de ressources alors que les paysans, dont l’activité est essentielle à notre société, doivent en rationner l’usage.

La société TELCAPI, appartenant à Catherine Lacoste, a signé une convention avec la mairie de Fontiers-Cabardès. Cette convention réalisée sans l’accord de la population fait peser une grave menace sur les finances de la commune.

L’association Montagne Noire Avenir travaille à élaborer un projet à taille humaine pour la Canade, respectueux de l’environnement et co-construit avec et pour les habitant-es.  

Un projet démesuré

Une capacité d'accueil de 1150 résidents sur une commune de 450 habitants.

165 appartements
123 maisons et villas
Un hôtel de 80 chambres
Un héliport
... et un golf. 

 

Un projet nuisible

Un projet imposé

Bétonisation, artificialisation, déforestation
Perte de biodiversité 
Pollution
Accaparement de la ressource en eau
Impact sur les rivières et l'écosystème
Destruction des zones tampons et risque inondation


Pas de consultation des habitants
Une démocratie absente

 

ENQUÊTE PUBLIQUE

L'enquête publique du plan local d'urbanisme comportant le projet immobilier et de golf est terminée.

bottom of page