top of page
Rechercher

Communiqué 18 janvier 2024 : Victoire décisive de Montagne Noire Avenir contre le projet de golf !


13 ans de lutte ont eu raison du projet de golf et d’immobilier de Mme Lacoste et du promoteur immobilier Telcapi à Fontiers-Cabardès. L’association Montagne Noire Avenir qui, depuis 2021, prenait le relai du collectif citoyen “Les Crocodiles du Cabardès” dans la lutte contre l’installation d’un golf 18 trous avec club house, bar et restaurant ; un hôtel-restaurant 4 étoiles de 80 chambres et restaurant gastronomique de 170 couverts ; un complexe résidentiel de 68 villas, 52 maisons et 165 appartements et un héliport a reçu la confirmation des services de l’Etat : ce projet ne verra pas le jour. En effet, ce 16 janvier 2024, Christian Pouget préfét de l’Aude l’a affirmé : "Je l'ai écrit la semaine dernière au maire de Fontiers-Cabardès et dit à la chambre de commerce et d'industrie. Il est hors de question pour moi de soutenir un projet comme celui-ci”


En s’appuyant sur l'antinomie entre la consommation d’eau nécessaire à l’entretien d’un tel golf et à la sécheresse dont souffre notre région depuis des années, le préfet donne le clap de fin à un projet inadapté à notre époque : “C'est un projet d'un autre temps qui je le rappelle n'a pour l'instant fait l'objet d'aucun acte, d'aucun dépôt de dossier. Ce serait totalement absurde d'avoir un discours de préservation de la ressource en eau en montagne Noire et d'être en accord avec un projet de golf"


Cette victoire signe un coup d’arrêt aux projets d’accaparement de la ressource en eau en Montagne Noire, et nous l’espérons, partout ailleurs en France. Si cet argument a fait mouche, nous espérons que les autres grands projets inutiles consommateurs d’espace et de ressources seront partout remis en question, notamment lorsqu’ils empiètent sur les activités agricoles, détruisent les espaces naturels et plus généralement lorsqu’ils affectent  les conditions d’une vie résiliente pour la Nature et ses habitants. La stricte application de la directive “zéro artificialisation nette” ici mise en valeur par le préfet de l’Aude pourrait donner un nouvel argument aux autres collectifs en lutte contre des projets du même genre : "Créer de l'urbanisation quand on évoque l'objectif zéro artificialisation nette (ZAN), quand on parle d'éviter l'étalement urbain, ça n'a pas de sens."


L'association reste vigilante et mobilisée sur le devenir des terres agricoles et naturelles menacées par le projet, mais aussi sur les enjeux politiques, écologiques et citoyens de la Montagne Noire.


Le bureau de l’Association Montagne Noire Avenir remercie particulièrement les associations France Nature Environnement et Eccla, qui portent aussi des recours juridiques contre le projet, et remercie toutes celles et tous ceux qui ont contribué à la lutte.




546 vues0 commentaire
bottom of page